Fibrôme endometriose : viols et agressions sexuelles responsables?

Dans un précédent article, je vous parlais des causes psychologiques possibles des fibromes et de l’endométriose. Une créativité non exprimée.

Un des autres aspects que j’évoque lors de mes ateliers wombcare sont les traumatismes physiques vécus par les femmes elles mêmes ou par les femmes de leur lignée maternelle. Viols, inceste, excision, agressions sexuelles…

Dans un récent article paru dans le journal 20 minutes, Violaine Guérin, médecin spécialiste en endocrinologie et gynécologie et présidente de l'association «Stop aux violences sexuelles» cite plusieurs études faisant le lien entre violences sexuelles et certaines maladies gynécologiques : fibromes, endométriose et cancer du col de l’utérus.

Je la cite

“Le monde médical publie de plus en plus de données scientifiques sur des pathologies surreprésentées chez les victimes de violences sexuelles. On sait que certaines maladies sont surreprésentées chez ces personnes. Le corps parle généralement par là où il a souffert.

Chez les femmes victimes d’agressions sexuelles ou de viols, on va s’apercevoir par exemple qu’il y a énormément de pathologies dans la sphère gynécologique comme des fibromes de l’utérus, le cancer du col de l’utérus ou des pathologies infectieuses. Une récente étude réalisée par notre groupe de recherche au sein de l’association a aussi démontré une surreprésentation de pathologies digestives, ORL ou dermatologiques.”

“Ce lien (entre endométriose et violences sexuelles, ndlr) a par ailleurs été indiscutablement établi dans une récente étude émanant de la Nurse’s Helath Study réalisée sur une importante cohorte d’infirmières américaines. “

Les traumas transgénérationnels et les conséquences sur les femmes noires aujourd’hui

Je ne suis pas gynécologue mais ceux sont des choses que l'on sait chez nous. Un traumastime sexuel doit être guéri, sinon, la mémoire du trauma se transmet de générations en générations. Les récentes études scientifiques sur les descendants de la Shoa le montrent, le code génétique est modifié chez leurs enfants et petits enfants même quand ces derniers n’ont pas vécu l’holocauste.

Les travaux dur Dr Joy Degruy que j’étudie depuis des années maintenant m’ont permis de comprendre la prévalence des fibromes et de l’endométriose chez les femmes afro descendantes aujourd’hui. Ses travaux montrent les conséquences de l’esclavage et de la traite négrière sur les populations noires américaines aujourd’hui. Elle parle de Post Slavery PTSD (Syndrome Post Traumatique Post esclavage) avec prévalence de l’anxiété, manque de sommeil, cancers du sein… On peut y ajouter les fibromes et l’endométriose comme conséquences facheuse.

Je n’ai pas été violée, je n’ai pas subi d’agression sexuelle, et je développe des fibromes et de l’endométriose quand meme?

Comme nous le disons avec mon amie thérapeute et guérisseuse Arlette Ngo Badjeck, il est important de nous rappeler que nos cellules, qui ont été formées dans l'uterus de nos meres, eux memes crées dans l'uterus de nos grands meres et de nos arrieres grands meres. Notre ADN est donc composé de leurs ADNs, de leurs pensées, de leurs joies, de leurs peines, de leurs traumatismes, aussi.

Avec 400 ans d’esclavages et de traite négrière, de colonositation, de travaux forcés, de viols, lynchages, humiliations. Avec les mutilations que les femmes noires subissent depuis des siècles de patriarcat, “massages” des seins, excision et j’en passe, comment pensez vous que nous ne sommes pas traumatisées dans notre chair? Encore aujourd’hui, le viol est utilisé comme arme de guerre avec des conséquences inimaginables sur les femmes, leurs enfants et les hommes.

Il existe des thérapies alternatives

Le corps médical est aujourd’hui bien désarmé face à ces traumatismes. La prise en charge, comme l’explique si bien le Dr Violaine Guérin

“On oublie trop souvent que la violence sexuelle est un traumatisme sensoriel et corporel. Il faut que les médecins, les psychiatres, tous les acteurs analysent mieux les séquences par lesquelles passent les victimes”

Pourtant les solutions existent, ceux sont des thérapies psycho corporelles et energétiques.

Les plantes vous aident,

La parole vous aide

La danse vous aide

Le yoga vous aide

Le dessin vous aide

Les soins énergitiques vous aident

La méditation aide

C'est tout cela que je vous apprendrai à Wombcare le 6 juillet prochain.
Vous comprendrez l'importance d'arrêter de nier, consciemment ou inconsciemment, les traumastimes de votre lignée maternelle et vous guérirez, je l'espere, enfin, avec l'aide de notre chère Mère Terre.

Merci 20 minutes pour cet article à retrouver ici
Les langues se délient enfin !

Clarisse