Parce qu'il y a Noir et Noir... Le colorisme en France

Ce post a été publié originellement sur mon blog Bellebene le 31 Mai 2011. Il a suscité non mois de 20 commentaires poignants, reflétant l’expérience des femmes noires de France face au colorisme.


Hello les belles,

Si vous êtes sur Facebook, l'annonce de la sortie du documentaire "Dark Girls" ou les "Filles à la peau foncée", n'a pas du vous échapper. Je ne pouvais pas faire comme si je ne l'avais pas vu et surtout faire comme si je n'avais rien à dire dessus.

Mais avant toute chose, voici la bande annonce du documentaire qui déchaine les passions sur la toile depuis quelques jours.

 

Désolée pour celles qui ne parlent pas anglais, si vous connaissez quelqu'un pour faire la traduction, je suis preneuse.

 

Dark Skin girls

 

Est un documentaire réalisé par l'acteur et réalisateur Bill Duke. Il a notamment été à l'affiche de Xmen, Predators et moins récemment du non moins mythique Menace II Society.

Son objectif a travers ce documentaire est de montrer les difficultés sociales, psychologiques, relationnelles rencontrées non pas par l'ensemble des femmes noires américaines, mais par celles qui ont la peau foncée - les "dark skin girls". A travers une collection de témoignages plus poignants les uns que les autres, il permet de mettre la lumière sur un fait : les classifications basées sur la couleur de peau, mise en place pendant la période de l'esclavage, persistent dans la société Américaine d'aujourd'hui.

Un paradoxe pour un pays qui célébrait en 2008 la victoire de Barack Obama, premier président noir des Etats Unis, et se félicitait d'être parvenu à "une société post-raciale".

 

La toile déchainée

 

De nombreuses sont celles qui ont publié ce trailer sur leur profil facebook, en France, aux Etats Unis, en Angleterre, comme ailleurs. J'ai pu voir le déferlement de commentaires qu'a suscité la sortie de cette bande annonce. Des larmes pour certaines, des colères pour d'autres, "un problème principalement noir américain et caraïbeen" pour beaucoup ! Je n'ai pas pu compter le nombre de "like" et de commentaires à chaque fois que cette vidéo a été posté sur un profil ami.

Et, comme à la sortie du trailer du Good Hair de Chris Rock, je suis ravie que nous nous emparions enfin d'un vrai problème ! La discrimination sentie et vécue des femmes à la peau foncée.

 

Un problème qui dépasse les frontières américaines

 

Et ne me dites pas qu'il s'agit uniquement d'un probleme afro américain. En France aussi, cela existe ! En Afrique aussi cela existe !

Au Sénégal, 90% des femmes que je connais, toutes catégories sociales confondues, ont recours aux crèmes blanchissantes. La justification annoncée? Avec le teint trop foncé on ne trouve pas de mari

Petite, n'avez vous jamais entendu ces phrases là : "elle, est est noire charbon!", "elle est noire comme du pétrole", "elle est noire comme la télé", "A non, moi je préfère sortir avec une chabine", "les fatous ? ah non, pas moyen"

En Inde, le problème est le même, dans de nombreux pays d'Asie du Sud Est, le problème est le même.

J'en arrive donc à la conclusion qu'il ne s'agit pas d'un problème Noir, mais d'un problème Blanc. C'est un problème qui trouve ses racines dans le rapport dominant-dominé. Le dominant, c'est le blanc et pas n'importe lequel, le blanc aux cheveux blonds, lisses et au teint halé. Tout le monde veut y ressembler !

 

Pour ma part

 

Je dois avouer que j'ai moi même subie cette discrimination étant petite. Je ne pourrai pas vous dire quels mots m'ont précisemment le plus bléssée, mais je souviens très bien d'une conversation avec deux copines à l'école, je devais avoir 8-9 ans. Elles se vantaient d'être "café au lait" et "chocolat". Et moi, avec ma peau bien foncée, où je me suis retrouvée à dire "Je ne suis pas noire, je suis marron".

Aujourd'hui, mon teint n'est même pas une question, je suis bien contente de ne pas avoir de boutons, de n'avoir jamais eu d'acnée, et j'aimerais être aussi noire sur le corps que je le suis sur le visage. En grandissant, j'ai  été attirée par les hommes à la peau bien foncée. Et avec du recul, je me demande si ce n'est pas parce qu'intérieurement, je me disais qu'avec les teints clairs, c'était mort d'avance.

Je dois vraiment remercier ma mère, qui m'a rassurée et dit que j'étais belle, m'a appris à me mettre en valeur et a toujours condamné fermement le recours aux crèmes éclaircissantes. Je ne sais pas si j'aurais vécu les choses de la même manière si j'avais eu sous la main des tubes d' Ambi et ou de Topiclear...

Je pense que c'est la première fois que je me livre autant dans un post, et je dois vous avouer que j'écris ces quelques lignes avec les larmes aux yeux. Il s'agit vraiment d'un problème douloureux qu'à mon sens, peu de personnes peuvent comprendre tant qu'elles ne les ont pas vécues.

Je ne fustige donc personne, ni celles qui mettent leur santé en jeu pour se conformer aux diktats de la société dans laquelle on vit parce qu'objectivement, il faut un mental de fer pour ne pas céder aux sirènes des canons de beauté actuels.

Cependant, je ne baisse pas les bras, et je pense que vous avez désormais compris pourquoi le site s'appelle Belle Ebène ;o)

 


Les commentaires

Et vous?

Qu'en pensez vous?

Pensez vous qu'on pourra un jour trouver une solution à cette question?

Partagez vos expériences avec nous

ClarisseCommentaire